Cambodge - Alimentation en eau potable et assainissement

Mise à jour - 30/03/2021

Contexte

Le ministère de l’eau cambodgien, le Tonle Sap Autorithy, les agences de l’eau Rhin-Meuse et Loire-Bretagne ainsi que l’Office international de l’eau travaillent depuis 2012 sur un projet de mise en place d’un plan de gestion intégrée de la ressource en eau dans le bassin du Stung Sen. Depuis 2019, Gescod vient consolider cette démarche en s’intégrant à la composante gouvernance et accès à l’eau potable, en partenariat avec les associations françaises Areed, Kraing Speu, Oieau et Hamap et le soutien de l’agence de l’eau Rhin-Meuse et du Syndicat des eaux et de l’assainissement Alsace-Moselle (SDEA).

 

Objectifs

  • Amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement des populations du bassin du Stung Sen grâce à la construction d’infrastructures d’adduction d’eau potable et à la création de latrines ;
  • Aide à la création du premier syndicat cambodgien d’eau potable.
  • Portage politique :

    Ministère cambodgien des resources en eau et de la météorologie (MOWRAM), Tonle Sap Autority (TSA)

  • Appuis techniques et financiers :

    Agence de l’eau Rhin-Meuse, Syndicat des Eaux et de l’Assainissement Alsace-Moselle (SDEA), participation locale pour les raccordements individuels

AERM (Agence de l'Eau Rhin Meuse)
SDEA (Syndicat des Eaux et de l'Assainissement d'Alsace Moselle)
Sa La Visaï © Gescod

« Le Cambodge s’est grandement modernisé ces dernières années, en particulier, la desserte en électricité est aujourd’hui correcte en zone urbaine, mais elle reste à améliorer en zone rurale. Les infrastructures permettant un accès à une eau potable étant bien plus coûteuses et surtout moins rentables, près de 80 % de la population rurale est privée du service élémentaire d’accès à une eau potable, géré en toute sécurité. » Témoignage de Sam Ol Sek, facilitateur des projets d’alimentation en eau potable au Cambodge

Actions 2019

Amélioration de l’accès à l’eau et assainissement

  • Étude et démarrage de la construction des infrastructures de desserte en eau potable de la commune de Sa LaVisaï. Bénéficiaires : 16 000 habitants. Ce projet, le sixième, s’inscrit dans le cadre du plan d’actions d’alimentation en eau potable des communes du bassin du Stung Sen. Il est prévu la réalisation d’un forage, la mise en place d’une pompe alimentée en électricité par des panneaux solaires, la construction d’un château d’eau, d’un réseau de distribution et de branchements individuels avec des compteurs. De plus, les écoles seront équipées de latrines et de points d’eau.

Aide à la création du syndicat inter-communal d’eau potable

  • Signature d’un premier accord de coopération entre l’intégralité des maires des communes ayant bénéficié de la construction d’une infrastructure d’adduction au sein du projet ;
  • Réflexions autour de l’amélioration de la gestion de la distribution de l’eau des infrastructures déjà construites afin d’améliorer le service rendu et atteindre un équilibre financier.