Cameroun

Cameroun - Partenariats avec les syndicats de communes du Mbam et Inoubou & de la Lékié

Mise à jour - 16/10/2020

Contexte

Mutualiser des ressources contraintes
La conjoncture économique camerounaise a conforté la nécessité de promouvoir l’intercommunalité comme cadre stratégique de financement du développement local. Le gouvernement a confirmé son appui financier auprès du Sycomi (syndicat des communes du Mbam et Inoubou) et du Syncolek (syndicat des communes de la Lékié), considérés comme les modèles de référence de cette dynamique au Cameroun.
Les performances croissantes de ces structures méritent d’être renforcées et sont tributaires d’un accompagnement dans la durée.

Objectifs 

Améliorer le service public local de l’eau et de l’assainissement

  • Organiser et promouvoir la participation citoyenne autour de la gestion des infrastructures AEPA’’ ;
  • Renforcer les capacités de mobilisation de ressources ;
  • Faciliter l’accès à l’eau de bonne qualité.

 

  • Portage politique :

    Syndicat des communes du Mbam et Inoubou (SYCOMI), Syndicat des communes de la Lékié (SYNCOLEK), Syndicat départemental des eaux et de l'assainissement Alsace-Moselle (SDEA)

  • Appuis techniques et financiers :

    Syndicat départemental des eaux et de l'assainissement Alsace-Moselle (SDEA), Feicom, PNDP, Minddevel, AERM, Région Grand Est, MEAE

     

Syndicat des communes du Mbam et Inoubou
SDEA (Syndicat des Eaux et de l'Assainissement d'Alsace Moselle)
AERM (Agence de l'Eau Rhin Meuse)
Feicom
Fonds Spécial d'Équipement et d'Intervention Intercommunale
MINDDEVEL
Région Grand Est
MEAE (Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères)
Dieudonné Zang Mba Obele, président du syndicat des communes du Nyong et Soo

« L’expérience des deux syndicats est riche d’enseignements et nous permet de mieux comprendre leur fonctionnement. Cela nous orientera dans la structuration de notre syndicat encore en gestation. » Témoignage de Dieudonné Zang Mba Obele, président du syndicat des communes du Nyong et Soo

Temps forts

Montée en charge des activités du Syncolek

  • Acquisition d’un stock de pièces détachées ;
  • Remise en service de 85 points d’eau (puits et forages équipes de pompe) ;
  • Structuration de 45 comités d’usagers ;
  • Renforcement de l’équipe opérationnelle : recrutement d’un technicien, d’une assistante administrative et financière et remplacement d’un animateur social ;
  • Formations techniques et administratives ;
  • Recherche de financements complémentaires auprès du Feicom et du PNDP (programme national de développement participatif) ;
  • Réflexion sur la territorialisation des services rendus par le syndicat avec la création de 3 pôles de 3 communes chacun.


Syncolek et Sycomi pris en exemple

  • Nombreuses sollicitations de partenaires institutionnels, techniques et financiers (Minddevel, Feicom, GIZ, PNFMV, BAD) pour partager l’expérience des deux syndicats, les deux seuls fonctionnels à l’échelle nationale.

Le Sycomi poursuit ses missions :

  • Remise en état des moyens logistiques (véhicules, motos) ;
  • Acquisition de pièces détachées ;
  • Remise en service de 116 points d’eau (puits et forages équipés de pompes) et de 2 stations ScanWater ;
  • Maintien du lien avec les usagers (357 réunions avec les comités) ;
  • Démarrage du recensement des ménages pour conforter l’assiette des redevances « eau » ;
  • Appui financier exceptionnel du Minddevel de 42 000 €.